Licence: CC0 Public Domain

Petit e-commerce et belles photos ?

Trop chère, délaissée, sous-estimée… La photographie est souvent le talon d’Achille d’une activité e-commerce. Alors qu’elle est le premier support de présentation du produit, elle devrait être le premier budget ! Mais c’est rarement le cas au lancement, pour les petites et moyennes activités.

Une image vaut mieux que mille mots.

Alors, on va au plus vite, au mieux et au moins cher… On se sert des photos « fournisseurs » où de celles que l’on peut récupérer sur Internet, voir même sur d’autres sites e-commerce, au risque d’avoir les mêmes photos que tout le monde… Et tant pis si quelques photos pixelisent, qu’il n’y a pas de zoom, ni de détails produits visibles. Ça passe ! (Ou pas…)

C’est un peu comme vouloir vendre un produit tâché et froissé en magasin.

Pour les visuels d’ambiance, les mises en avant thématiques, les photos du site, la tentation est grande de bricoler quelque chose avec les visuels produits que l’on a déjà (de bonnes et moins bonnes qualité) et quelques achats d’art… Quand Fotolia, IstockPhoto et Gettyimages deviennent les meilleurs alliés de votre créa, l’émotion ne peut pas être originale ! Puisque la direction artistique part d’une contrainte, celle de composer avec les banques d’images.

Fotolia © Styfouphoto
Notre service client est à votre écoute 24h/24 et 7j/7 !

En tant qu’e-commerçant, la notion d’image de marque n’est pas une priorité. Surtout si l’on est pure player ! Si l’on possède des boutiques, l’histoire prend un autre tournant. On va commencer à faire attention à « ce qu’on va raconter » sur le web… Enfin, quand on est une marque de prêt-à-porter, il devient difficile de faire l’impasse sur la photographie.

Avant que le site Internet ouvre ses portes, Happy D. travaillait déjà avec un photographe : Vincent De Ruyter.

Bérénice Marlohe © Vincent De Ruyter
Bérénice Marlohe la « James Bond girl » dans Skyfall, par Vincent De Ruyter

Des photos avec mannequin qui servent au merchandising en boutiques, à la communication, les relations presse, etc. Pour le web, les formats peuvent être différents. Souvent en « paysage » là ou en boutiques ils sont en « portrait »… Il a donc fallu s’adapter, sans tout changer, pour élargir les prises de vue et travailler des silhouettes en pied.

 

Nous lui avons également confié les photos en vide habité, afin de garder la même justesse et sensibilité sur les produits. Le vide habité est un choix raisonnable qui nous permet d’avoir 100% des produits en photo, dans toutes les déclinaisons couleur.

 

Et vous ? Comment faites-vous vos photos ?

Florian Fornetran

Florian Fornetran

Commerçant sur les Internets - Acteur de l'économie numérique française - Au service des distributeurs, des marques et de leurs clients ...

Tous les articles

Suivez moi sur : TwitterGoogle Plus