Là-haut c Pixar

Et la rentabilité dans tout ça ?

Je ne sais pas vous, mais des fois je reste complètement estomaqué (en réalité sur le cul, mais on m’a demandé d’être vocabulairement correct) en regardant les résultats financiers de la majorité des e-commerçants

Florian a évoqué, il y a quelques jours, le nombre des e-commerçants toujours en croissance. OK, mais combien sont capables de dégager une rentabilité ? Et pour simplifier, on va juste réfléchir sur les sites pure player, capables de réaliser plus de 200K€ de chiffre ! Pour les petits, leur mode de fonctionnement « activité de garage » n’est pas duplicable sur un volume d’activité important et pour les sites d’enseigne le modèle est forcément différent.

En fait, je suis peut être naïf, mais je ne comprends toujours pas tous ces sites dont le modèle économique consiste à claquer un budget fou pour faire de la croissance à tout prix, et dont le financement passe par des levées de fond continuelles. Mais qui investit dans ces sites ? Quels sont ceux qui ont fini par dégager une rentabilité permettant aux investisseurs de retrouver leurs petits qui auraient fait des petits ?

Bodybuilder © bialepento on Youtube
Ça ressemble à de la gonflette !

Alors vous allez me sortir plein d’exemples de sites qui se sont revendus très chers et dont les fondateurs s’en sont mis plein les fouilles. C’est vrai. Mais le modèle, si je comprends bien est pyramidal : je crée un site e-commerce, en réalisant une (ou plusieurs) levée de fonds, et puis je le revends à quelqu’un qui va faire des levées de fonds pour l’acheter et le faire croître, jusqu’à ce qu’il le revende à quelqu’un qui va… STOP : depuis le temps que j’entends que les leaders vont « bientôt » atteindre leurs seuils de rentabilité, j’ai fini par penser que, comment dire, on ne nous prendrait pas un peu pour des cons ?

Bref voilà donc mon p’tit coup de gueule de la semaine ! Moi je suis un e-commerçant biberonné à l’école de la distri du Nord : Le Client et La Rentabilité. Et c’est possible. Mais j’en ai un peu raz le bol de voir une sorte de dumping sur les services gratuits pour tous les clients, avec les prix les plus bas et blablabla, sans aucune conscience économique viable.

Voilà, le sujet est ouvert, et on y reviendra certainement plus en détail un de ces jours. Sur ce, belle semaine à vous.

Alexandre Montaye

Alexandre Montaye

Co-fondateur marque Pomm'Poire et agence En Voiture Simone.

Tous les articles - Site web

Suivez moi sur : Twitter