Portrait Anne Montaye

Elle crée une marque de lingerie pure player

Bonjour Anne ! Quel plaisir de te retrouver après nos années Alice Délice :)
Peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

Hello Florian ! Je suis Anne Montaye, co-créatrice de la marque Pomm’Poire et de l’agence En voiture Simone. J’ai fait pas mal de métiers différents (architecte d’intérieur, restauratrice, responsable communication !) avant de découvrir ma vocation d’e-commerçante, il y a maintenant quelques années…

Pourquoi « Pomm’Poire » (le nom) et l’envie de commercialiser des sous-vêtements sur Internet ? Il y avait déjà un peu de concurrence, j’imagine ?

Ah là là… La lingerie ! Ca faisait déjà un moment que je m’y intéressais de près et que je caressais l’idée de créer ma propre marque. Mes premiers pas dans ce domaine datent de 2012, avec le lancement d’un e-shop multi-marques de lingerie spécialisée dans les poitrines sensibles (Doux for You) que je gérais au sein de mon agence. J’ai revendu le site depuis, faute de temps à y consacrer.

Grâce à cette expérience, j’ai eu la chance de rencontrer mes associés pour Pomm’Poire. Deux frères qui conçoivent de la lingerie depuis plus de 20 ans. Nous avons très vite eu envie d’associer nos compétences et d’avancer ensemble sur la création d’une nouvelle marque. Effectivement, le marché de la lingerie est déjà bien dense et la concurrence féroce. Mais nous avons fait le pari qu’il restait une place pour une marque comme la nôtre, qualitative et abordable. Et pour l’instant, il s’avère que nous avons eu raison !

Nous avons démarré l’aventure par une boutique web. Car d’une part, c’est ce que je sais faire, et d’autre part les investissements sont moins importants qu’une boutique physique. Quant au nom « Pomm’Poire »… Il symbolise la diversité des poitrines féminines. En forme de pomme, de poire, etc… Et il a ce petit côté frais qui me va bien !

Peux-tu nous expliquer ta démarche pour créer la marque et ouvrir le site associé ? Es-tu passé par une agence ? Quel budget prévu ? Quelle plateforme e-commerce ?

Pour le site, j’avais une idée assez précise de ce que je voulais. Notamment en termes d’ergonomie et de fonctionnalités. Je connaissais bien Prestashop (pour avoir développé le site de Doux for You moi même) et je souhaitais continuer avec cette plateforme. J’ai alors mis 3 agences en concurrence sur mon cahier des charges. Et nous avons sélectionné Naxeo (aujourd’hui WAX Interactive) qui nous avait complètement séduit au niveau Direction Artistique et proposé une identité graphique… à croquer.

Photo @ Pomm'Poire
So chic !

Le site e-commerce tourne donc sur un Prestashop 1.5, qui nous aura coûté environ 30 K€. Aujourd’hui, nous travaillons déjà sur la V2 (toujours sous Prestashop) avec l’agence qui nous accompagne depuis 18 mois, Newquest, que nous sommes allés chercher jusqu’à Chambery !

Concernant la marque, le défi était de taille. Car le sujet est bien de lancer une nouvelle marque au-delà d’une simple activité e-commerce. Sans trop rentrer dans nos secrets de fabrication, j’ai travaillé un savant dosage de stratégie sociale, de partenariats, d’e-marketing, de présence sur les places de marché et de relations presse… Et la croissance de notre notoriété a dépassé mes prévisions ! Parfois, nos clients ont l’impression que nous sommes une marque « installée » sur le marché… alors que nous sommes encore tout jeunes.

Au quotidien, combien êtes-vous à travailler sur Pomm’Poire ?
Qui fait quoi ?

Nous sommes organisés en deux pôles. L’agence En voiture Simone, que j’ai créé avec Alexandre (mon associé dans la vie et dans le boulot), qui gère toute la partie marketing/vente : trafic, animation du site, développement commercial, community management, gestion de projet… Ainsi que les relations avec les boutiques physiques partenaires, la communication et le marketing autour de la marque.

Et l’équipe de nos associés qui s’occupe de la création et la fabrication des produits, de la logistique et du service clients. A l’heure actuelle, Pomm’Poire occupe entre 4 et 5 personnes à temps plein !

Est-ce que tu peux nous décrire une semaine de travail « type » ?
Première chose en arrivant le lundi matin, etc.

En fait il n’y a pas vraiment de semaine type, et c’est ce qui me plait ! Je jongle entre les mises en ligne des produits sur les places de marché (nous sommes présents sur Redoute, Amazon, Galeries Lafayette, Ebay, Cdiscount et Zalando), la gestion de projet, le graphisme, l’animation commerciale, un peu de merchandising et le community management.

Au sein de l’agence, on passe également pas mal de temps au téléphone avec nos revendeuses, à travailler sur les tableaux de bords, l’e-marketing. J’organise mon emploi du temps selon l’humeur du jour, et les urgences bien sûr ! Et de temps en temps, on se fait une repasse sur la stratégie court terme que nous sommes capables d’adapter rapidement. Un modèle un peu start up en fait.

En plus d’être un site e-commerce « pure player » qui doit générer du chiffre, Pomm’Poire est une marque, avec un positionnement… Comment travailles-tu tes leviers pour que les 2 objectifs cohabitent ?

Hé bien, nous travaillons exactement les mêmes leviers qu’un site multi-marques : affiliation, SEM, comparateurs… (Bref, les leviers classiques.) Mais avec un discours légèrement différent et plus orienté marque !

Aussi, j’ai testé des actions un peu différentes. Comme l’habillage de la home d’NRJ12, par exemple, ou encore le sponsoring d’une nouvelle chaîne TV ! Je travaille également des partenariats avec les bloggeuses mode, qui sont pour la marque un excellent vecteur de notoriété. A côté de cela, nous avons fait le choix de confier nos relations presse à une agence spécialisée. Et cela commence à porter ses fruits, Pomm’Poire a eu des publications/apparitions dans Public, Femme Actuelle et sur France 2, notamment.

Enfin, sur le site, j’attache énormément d’importance aux photos ! Une bonne partie de mon budget est investie dans les shootings. Je suis très exigeante sur les mannequins, la cohérence des poses, les retouches, etc.

Photo @ Pomm'Poire
Sunrise…

Lorsque l’on crée une marque, en terme d’analyse, nous ne pouvons pas avoir la même lecture qu’un pure player qui fait du négoce. Car, nous ne sommes pas dans une recherche de rentabilité directe, levier par levier. Je fais en sorte que les marges dégagées sur les marketplaces soient réinvesties dans une communication « marque », qui sert à la fois la vente sur le site, les ventes dans les boutiques et sur les marketplaces. Des ventes qui génèrent de la marge, que je réinvestis… Un cercle vertueux pour permettre à l’activité de croître rapidement !

De quelle action es-tu la plus fière aujourd’hui ? Et quelle erreur aurais-tu aimé éviter ?

Difficile de répondre sur une action précisément… Mais ma plus grande fierté est d’avoir réussie à installer, rapidement, la marque sur son marché, auprès des blogueuses mode et de la presse. Nous sommes bien sûr encore tout petits, mais nous ne pensions pas en être déjà là en à peine 2 ans d’existence commerciale !

Au niveau des regrets, je pense que nous avons fait un mauvais choix lors de la création du site. Il n’est pas « mobile friendly »… Et tout cela pour faire des économies qui me paraissent dérisoires aujourd’hui. On prend parfois des décisions stupides, pour de mauvaises raisons… (Et pourtant j’étais dans le métier !) Et cela m’oblige à faire évoluer le site bien plus vite que prévu.

J’imagine que tu travailles sur plusieurs pistes de développement pour 2015… Est-ce que tu peux nous mettre dans la confidence pour l’une d’entre elles ?

Sans trop en dévoiler, je peux te dire que nous travaillons d’arrache pied au développement de Pomm’Poire en boutiques physiques. Cela passera par nos revendeurs multi-marques, bien entendu, et pourquoi pas tester une boutique 100% Pomm’Poire ! J’avoue que ça nous démange un peu…

Nous aimerions également trouver des partenaires à l’international, une sorte de « franchisé pays » pour être présent sur l’Allemagne ou l’Europe du sud. Pays dans lesquels notre offre est adaptée aux marchés locaux de la lingerie.

J’ai entendu que Pomme’Poire avait gagné un prix en 2014 : « Digital Commerce Stars » catégorie Mode, Beauté. C’est une belle récompense. Est-ce que tu souhaites t’inscrire pour d’autres concours e-commerce ? Comme L’incroyable E-commerçant 2015 ?

Oui, nous sommes très fiers de notre « Awards ». C’est une belle reconnaissance pour nous ! Et oui, nous avons prévu de participer à d’autres concours. C’est toujours sympa de se confronter à d’autres professionnels.

Lingerie Pomm’Poire : www.pommpoire.fr
Agence En Voiture Simone : www.evs-agence.fr

Florian Fornetran

Florian Fornetran

Commerçant sur les Internets - Acteur de l'économie numérique française - Au service des distributeurs, des marques et de leurs clients ...

Tous les articles

Suivez moi sur : TwitterGoogle Plus